Le démarrage d’une entreprise au Canada peut sembler écrasant au premier abord. Le processus comporte plusieurs étapes, il est donc utile de le suivre étape par étape. Ce guide est conçu pour vous aider à réaliser votre rêve de devenir entrepreneur.

Chaque étape de ce guide contient des liens vers des informations détaillées qui seront détaillées. Les étapes sont à peu près en ordre, mais il y a une certaine flexibilité. Peu importe que vous terminiez l’étape trois, par exemple, avant de terminer l’étape deux.

1. Trouvez une bonne idée d’entreprise

Peu importe que vous soyez au Canada ou ailleurs – une entreprise prospère commence par une bonne idée . Étudiez vos compétences, observez les tendances actuelles et cherchez des moyens d’améliorer les concepts existants ou d’apporter quelque chose de nouveau au marché. Et testez soigneusement votre idée avant d’y investir sérieusement temps et argent.

2. Rédiger un plan d’affaires

La meilleure façon de tester votre idée est de la transformer en plan d’affaires . Cela vous permettra d’examiner en profondeur tout ce qui concerne l’industrie, les produits et le marché de votre entreprise. Il vous donnera également quelque chose à présenter aux investisseurs et aux prêteurs – le terrain d’essai ultime pour votre idée d’entreprise.

Avant de lancer votre entreprise, vous devez disposer d’un plan d’affaires complet et complet pour vous guider. Au début du processus, cependant, il est possible d’ élaborer un plan de démarrage rapide qui vous montrera si votre idée d’entreprise est viable.

3. Choisissez un nom gagnant pour votre entreprise

Le choix d’un nom commercial s’accompagne de considérations juridiques et marketing. Au Canada, le gouvernement impose plus de restrictions de nom aux sociétés qu’aux entreprises individuelles, mais chaque propriétaire d’entreprise devra tenir compte des questions juridiques lors de la désignation de son entreprise. La plupart des entreprises devront au moins enregistrer leur nom auprès du gouvernement canadien. En termes de marketing , le nom de votre entreprise doit communiquer ce que fait l’entreprise d’une manière qui est visuellement intéressante, mémorable et positive.

4. Choisissez une forme de propriété d’entreprise

Lorsque vous démarrez une entreprise au Canada, il n’y a que trois formes de base de propriété d’entreprise que vous pouvez choisir pour une structure d’entreprise : l’entreprise individuelle, la société de personnes et la société. Il existe quelques options au sein de ceux-ci, comme une société coopérative ou une société en commandite , mais ils relèvent tous de ces trois parapluies. Le choix de la structure qui convient à votre entreprise dépendra de plusieurs facteurs, de votre niveau de confort avec responsabilité aux déductions fiscales que vous souhaitez pour votre entreprise.

5. Trouver du financement pour les petites entreprises

Alors que certains propriétaires peuvent financer leurs nouvelles petites entreprises de leurs propres poches, de nombreux autres ont besoin d’une injection de fonds provenant d’autres sources pour démarrer. Il existe de nombreuses options à considérer, du financement par emprunt au partage des capitaux propres en passant par les subventions publiques . Comprenez les différences entre chaque type de financement et assurez-vous que vous êtes prêt à faire face aux obligations de ceux que vous choisissez.

6. Obtenez une licence commerciale

Bien que cela ne soit pas nécessaire pour toutes les entreprises, de nombreuses nouvelles entreprises devront obtenir des licences commerciales avant de pouvoir opérer légalement dans leurs municipalités. Si votre ville n’a pas de site Web, vous pouvez trouver en ligne les coordonnées des agences gouvernementales.

Selon le type d’entreprise que vous démarrez, vous pouvez également avoir besoin d’autres licences et permis. Le service PerLE d’ Industrie Canada est un outil utile pour déterminer les permis et licences dont vous aurez besoin pour faire des affaires. Disponible dans la plupart des provinces et des territoires, PerLE vous fournira une liste personnalisée des documents commerciaux dont vous avez besoin à tous les niveaux de gouvernement.

7. Inscrivez-vous à la TPS / TVH

Dans la plupart des cas, à moins que le revenu brut de votre nouvelle petite entreprise reste inférieur à 30 000 $ pendant quatre trimestres consécutifs, vous devrez vous inscrire à la taxe sur les produits et services (TPS) et à la taxe de vente harmonisée (TVH). Ce seuil d’ exemption pour les petits fournisseurs  ne s’applique pas non plus à toutes les entreprises. Les services de taxi et de limousine, par exemple, doivent toujours s’inscrire à la TPS / TVH.

Même si vous ne gagnez pas beaucoup d’argent pour commencer, vous voudrez peut-être vous inscrire immédiatement à la TPS / TVH en raison des  crédits de taxe sur les intrants , qui sont essentiellement votre moyen de récupérer la TPS / TVH que votre entreprise a payée sur les achats pour une utilisation commerciale. .

8. Inscrivez-vous à la taxe de vente provinciale (si nécessaire)

Certaines provinces n’ont pas harmonisé leurs taxes de vente avec la TPS fédérale, et dans ces provinces, vous devrez également vous inscrire pour percevoir et verser la taxe provinciale appropriée. Si vous démarrez une entreprise en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba ou en Saskatchewan, vous devrez vous inscrire en tant que percepteur  de la taxe de vente provinciale  (TVP). Au Québec, vous devrez vous inscrire à la taxe de vente du Québec (TVQ).

9. Préparez-vous à avoir des employés

Lorsque vous démarrez une entreprise, l’embauche d’employés peut être la chose la plus éloignée de votre esprit. Mais c’est incroyable à quelle vitesse ce moment peut arriver. Préparez-vous à l’avance pour tout ce dont vous aurez besoin pour vous assurer que vous êtes légalement couvert pour embaucher des employés au Canada . Cela comprend le traitement des retenues sur la paie , l’ assurance contre les accidents du travail et l’assurance-emploi.

10. Achetez une assurance commerciale supplémentaire

Au-delà de l’assurance-emploi légalement requise, votre entreprise peut avoir besoin d’une protection supplémentaire. Il existe une variété de polices couvrant les biens, la responsabilité civile générale, les pertes d’exploitation, les personnes clés et les personnes handicapées. Assurez-vous de discuter de ces options avec un agent d’assurance et un avocat pour déterminer celles qui conviennent à votre entreprise.

11. Réglez vos dossiers dès le début

Si vous tenez de bons registres dès le premier moment où vous ouvrez votre entreprise, des choses comme la comptabilité et le paiement des impôts deviennent beaucoup plus faciles. Commencez par ouvrir un compte bancaire d’entreprise séparé et conservez et organisez vos reçus d’entreprise . L’utilisation d’un logiciel de comptabilité de base vous aidera à rester organisé tôt et à faire évoluer votre entreprise au fur et à mesure de sa croissance.

12. Commercialisez votre entreprise

Après tout le travail que vous avez consacré à l’organisation et au lancement de vos affaires, n’oubliez pas l’une des étapes les plus importantes: la promotion de votre entreprise. Vous auriez déjà dû planifier votre stratégie marketing lors de l’élaboration de votre plan d’affaires, mais le moment est venu de le mettre en œuvre. Commencez à traduire ces plans en objectifs et en initiatives marketing spécifiques afin de pouvoir démarrer votre entreprise avec un bon départ.